HDR statique et dynamique – quelle est la différence ?

Dans le domaine du HDR, on rencontre inévitablement les formats HRD10, Dolby Vision, HLG et HDR10+. Dans la marge, HDR avancé ou HDR Technicolor sont d’autres mots-clés. Les formats existent actuellement en parallèle. La principale différence réside dans la façon dont ils définissent les paramètres de l’image pour un contraste élevé. Le HDR10 est l’une des méthodes les plus connues. Ici, les métadonnées ne sont stockées qu’une seule fois au début d’un film. C’est pourquoi le format est dit « statique ». Les paramètres sont appliqués à l’ensemble du matériel d’image.

Si, au contraire, les spécifications de contraste élevé changent en fonction du contenu de l’image, éventuellement d’une scène à l’autre ou même d’une image à l’autre, on parle alors de HDR « dynamique » – par exemple avec le Dolby Vision ou le HDR10+.

Le HLG (Hybrid Log Gamma) et le HDR avancé concernent la transmission de contenu HDR via les chaînes de télévision. Là encore, avec le HLG, ils sont divisés en formats statiques et le HDR avancé en formats dynamiques.